En chemin avec Alice Inanimée

Comme les années précédentes, j’ai demandé aux élèves de se réapproprier le récit interactif Alice Inanimée en faisant appel aux cartes heuristiques. Cette activité met en oeuvre des compétences transversales comme organiser et relier des informations, résumer les intrigues du récit, développer leur créativité en combinant le texte et l’image.

Mind-Map de Alice

Mind-Map de Alice

Cette année, j’ai abordé la réalisation des cartes d’organisation d’idées (je les nomme comme cela avec eux) en faisant appel au site Framindmap. Les fonctionnalités basiques de ce service facile d’accès sont appréhendées rapidement par chacun. Framindmap permet à l’élève d’avancer à son rythme en améliorant progressivement la réalisation de sa carte. Il a la possibilité de revenir en arrière facilement en supprimant ou en replaçant une branche, en modifiant la taille des caractères etc. Il est également incité à réfléchir sur le contenu (choix de mots clés) et sur son agencement (hiérarchie des branches par idées principales et secondaires). Leur production sert ensuite de point d’appui pour une présentation plus aboutie sur papier comme vous pouvez le constater avec quelques exemples.

 

Chemins

Ayant constaté chez certains élèves des imprécisions voir même des oublis sur le contenu des épisodes, je leur propose de représenter graphiquement, sous l’image d’un chemin le déroulement de l’histoire. Ce travail est réalisé par groupe de trois chacun devant présenter un épisode. Le travail d’équipe et les échanges doit permettre à chacun de combler les passages manquants dans le récit.

En observant leurs réalisations, je note que les élèves retiennent surtout les éléments marquants du récit : voyage de nuit sous l’orage, photographie des fleurs avec la ba-xi (épisode 1), apparition de Aysha voilée (épisode 2), Alice cachée dans un placard , le jeu avec les poupées russes (épisode 3). D’autres aspects sont laissés de côté (quand Alice recherche son père avec le GPS en Chine (épisode.1) , ou bien le passage sur l’école en Russie (épisode.3).

Je remarque aussi que les élèves s’inspirent peu des éléments graphiques du récit à l’exception de la représentation de la ba-xi et de Brad. Les représentations des machines à extraire le pétrole ou la séquence sur l’école dans l’épisode 3 n’y figurent pas.

Chine

Chine

Cela s’explique surtout par la difficulté de les représenter ou parce les enfants n’ont pas été touchés par certains chapitres des épisodes. A l’inverse, des éléments qui ne sont pas représentés peuvent être en revanche dessinés par l’élève ex : Alice sur son snowboard.

J’ai classé les productions selon leurs traits distinctifs.

– Celles qui privilégient le texte sur l’image. Le cheminement proposé est plus long, plus exhaustif. Il a été réalisé au cours d’un nouveau visionnage par l’élève. Cela lui a pris plus de temps pour faire les retranscriptions et ne lui a pas permis de de bénéficier de plus de temps pour l’illustrer.

Alice à Moscou proposée par Anaïs (6e 2)

Alice à Moscou proposée par Anaïs (6e 2)

– Celles qui privilégient l’image sur le texte. Le chemin y est plus synthétique, les cases du parcours moins nombreuses, 7 ou 8 cases par épisode. Il s’agit de représentations appuyées essentiellement sur la mémoire de l’élève.

Alice en Italie

Alice en Italie

Les cartes sont agrémentées généralement de pictogrammes ou de figures basiques (représentation des personnages). Cela dépend ici de la facilité à dessiner pour représenter certains éléments de l’histoire. La couleur parfois se substitue aux illustration. Je note aussi que des éléments sont reproduits car ils ont touché l’élève. Ils rejoignent des centres d’intérêts ou bien le surprennent.

La représentation du parcours (linéaire/non linéaire)
Les dessins présentés proposent en majorité un parcours linéaire. Ce n’est pas une surprise car ce récit interactif offre à l’internaute un récit de ce type.

Du texte uniquement

Du texte uniquement

Un élève propose en revanche un parcours d’apparence plus éclaté (Italie). Le fléchage laisse en tout cas cette impression.

Alice en Italie.

Alice en Italie.

Épisode trois : une intrigue incomprise

La possibilité de revoir les épisodes ou de s’appuyer sur un tableau avec les phases du schéma narratif n’ont pas été exploités suffisamment d’où des imprécisions, des éléments manquants dans le récit particulièrement dans ce troisième épisode.

Une approche parfois incomplète.

Une approche parfois incomplète.

Celui-ci est plus complexe que les précédents tant du point de vue de l’intrigue (une menace pèse sur la famille et en particulier sur le père, sur laquelle les élèves passent rapidement sans se poser de questions) J’ai noté en les interrogeant que les élèves passaient du temps sur le jeu mais ne faisaient pas forcément le lien avec son apport à l’histoire comme élément de résolution. On s’en rend compte aussi en observant attentivement les dessins des élèves.
Au vu de certaines productions, je proposerai donc un nouveau visionnage de l’épisode trois. Afin qu’ils appréhendent mieux cette nouvelle intrigue je demanderai aux élèves concernés de réaliser un questionnaire au moyen des applications du site learningapps.org

Travail de groupe

Pour réaliser les cartes globales, j’ai imposé la composition des groupes. Certaines équipes n’ont pas bien fonctionné. Les échanges ont été insuffisants pour compléter ou corriger les informations sur les cartes. D’autres groupes ont laissé la réalisation du travail à un seul de leur membre ou n’ont pas su se répartir les tâches. La prochaine fois, lors de la réalisation du diaporama, je les laisserai fonctionner davantage par affinité et m’assurerai d’une meilleure répartition des rôles.

En résumé

Je dirai que les élèves ont joué le jeu même si c’était difficile pour quelques uns. Certaines productions rendues attestent en effet de l’engagement des élèves dans le projet. La carte d’organisation d’idées constitue aussi un outil intéressant pour valoriser des élèves en difficulté avec l’expression écrite notamment quand il s’agit de rédiger un résumé.
L’usage d’un outil en ligne aux fonctionnalités simples comme Framindmap est intéressant pour aborder rapidement la réalisation des cartes heuristiques.

Billet revu le 9/08/2014

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s