D’un poisson d’or et de deux questions qui me tiennent à coeur en ce moment

Vous avez sans doute constaté quelques changements sur ce site (liens revus, articles relus et actualisés au besoin) à l’image de la page d’accueil illustrée par le célèbre poisson d’or, une huile de Paul Klee…..

C’est l’histoire de deux jeunes poissons qui nagent et croisent le chemin d’un poisson plus âgé qui leur fait signe de la tête et leur dit, « Salut, les garçons. L’eau est bonne ? » Les deux jeunes poissons nagent encore un moment, puis l’un regarde l’autre et fait, « Tu sais ce que c’est, toi, l’eau ? »

——————————–
« C’est de l’eau », David Foster Wallace

Comme ce poisson  j’ai envie à mon tour ici de poser la question : « Tu sais ce que c’est, toi la narration transmedia ?« 
En m’interrogeant sur les problématiques qui tournent autour de la lecture numérique et la question soulevée par Alain Giffard sur les rapports entre la lecture et l’attention, j’élargis la réflexion en me demandant ce qu’elles deviennent dans le cadre d’une narration transmedia. Question que je souhaite creuser et dont le projet autour du récit interactif  « Alice Inanimée » peut offrir des pistes de réponses à la condition de l’inscrire dans les études en cours sur le sujet.

Autre questionnement. Les projets transmedias menés par les industries créatives s’inscrivent dans le cadre de « l’économie de l’attention« . Il convient donc de voir comment la télévision, le cinéma alliés au marketing notamment , souhaitent capter l’attention du public par une approche plus englobante (convergence des médias) et avec sa participation voir son engagement. D’où la nécessité vitale de défendre une autre conception du projet transmedia qui valorise une approche éthique inscrite dans une « économie de la contribution » telle qu’elle est développée par des personnalités comme Bernard Stiegler par exemple.

Deux importants questionnements donc qui vont orienter dans les mois à venir les billets sur ce blog et mon travail de terrain.

En savoir plus :


Giffard, Alain
Pour une critique pharmacologique de la lecture numérique
http://alaingiffard.blogs.com/culture/2013/01/pour-une-critique-pharmacologique-de-la-lecture-num%C3%A9rique.html

L’urgence de tout repenser, entretien avec Bernard Stiegler http://romainelubrique.org/bernard-stiegler

pages consultées le 19/08/2014

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s